Assister à Quotidien avec Yann Barthès

De passage en France pendant les vacances de Noël, j’en ai profité pour faire un saut à Paris et assister à un tournage d’émission.

Être dans le public d’une émission TV

Vers octobre de l’année dernière, je songeais à retourner à Paris pour y faire un tour. Je me suis dit « tiens, j’ai envie de voir une émission en vrai ». Mais laquelle ? Ne me demandez pas pourquoi j’ai eu ce déclic, mais je l’ai eu.

Fervente téléspectatrice du Petit Journal qui a rempli de rires mes pauses déjeuner depuis au moins… minimum 5 ans, j’ai décidé d’aller voir Quotidien avec Yann Barthès. Je me mets d’accord avec un ami pour une date, je me renseigne auprès de Sébastien (que je remercie grandement) et me voilà avec une invitation pour ma première émission TV.

En temps normal, il vous suffit de vous inscrire à l’une des deux agences qui gère le public : MyClap ou Cassandra.

Jour J : tournage du mardi 3 janvier 2017

Quoi de mieux que de commencer l’année avec une bonne dose de rires. Je confirme ma présence la veille auprès de Samantha de MyClap qui va gérer le public ce jour-là.

Arrivée à Paris en fin de matinée, j’en profite pour faire ma touriste en allant sur les Champs rapidement et revoir la Tour Eiffel depuis le Trocadéro sous cet épais brouillard.

Tour Eiffel depuis le Trocadéro

On arrive à 17h30 pile, on donne nos cartes d’identité et notre attirail hivernal au vestiaire, téléphone compris. Passage de portique et on découvre qu’on patientera un peu plus d’une heure dans cette salle. On passe le temps comme on peut et on remarque que les habitués savent clairement où les premiers spectateurs entreront.

On pénètre enfin dans l’entre du gourou Barthès : ça fait tellement drôle d’y être ! On entre par petits groupes et on est dans les premiers. On nous installe à un bon spot puisqu’on nous verra de nombreuses fois durant l’émission.

Le déroulement de l’émission

Première chose, le plateau est bien plus petit en réalité qu’à la TV grâce à la magie des caméras grand angle. Rémy joue son rôle et chauffe la salle comme il se doit. Premier essai un peu timide et mou de notre part, le second est un peu mieux. On nous explique ce qu’on doit faire ou ne pas faire (du genre coucou maman), on prend aussi connaissance du programme de l’émission.

Les invités

En ce 3 janvier, l’équipe reçoit Peter Peter et Sarah Forestier, ainsi que des journalistes pour parler de fake news. Je ne connais aucun des invités mais c’est l’occasion de les découvrir. Rémy nous demande si on vient de loin : je lui dis que j’arrive de Montréal, et il me répond que Peter Peter est québecois, un bon début :).

L’arrivée du maître de cérémonie

Quelques blagues de Rémy plus tard, il est passé 19h05 et Yann Barthès débarque enfin sur le plateau avec une jolie paire de lunettes et son ensemble habituel costard-cravate-jean-baskets.

Tonnerre d’applaudissements à son arrivée pour le mettre en confiance, il passe à 1m de moi (je suis au premier rang) et dit poliment bonjour au public en passant. Une personne du public lui crie « Bonne année ! », il se retourne et répond « Merci, vous aussi » en souriant.

Il s’installe en silence et rejoint quelques instants plus tard le reste de l’équipe. Trois, deux, un… C’est parti, on applaudit comme des malades, nous voilà dans le feu de l’action pour lancer l’émission.

Lancement - Emission Quotidien avec Yann Barthès

Je ne vous dis pas à quel point je suis surexcitée et très contente d’y être. La première partie traite de sujets sérieux (Syrie et fake news). Le ton s’allège à mesure que l’émission passe.

N’empêche, on découvre quelques trucs qui nous feront dormir moins bête le soir même :

  • L’émission n’est pas tout à fait en direct, il y a un léger différé (7 minutes au départ et un peu plus vers la fin du tournage)
  • La pub sur le plateau dure littéralement 30 secondes quand elle dure 5 minutes à la TV
  • Yann fait partie des petits gabarits et poids plume de cette planète ;)

Le moment « coucou maman »…

public Quotidien avec Yann Barthès

Bref, le temps passe à une vitesse incroyable, on rit de bon coeur, la météo de Peter Peter se mue en spécial Québec très rapidement et c’est déjà la fin. Avant d’assister au deuxième live du chanteur à la fin pour une diffusion web, Yann Barthès nous remercie d’être venus et nous souhaite une excellente soirée et un bon retour, il est 21h.

La cerise sur le gâteau

Si on m’avait dit que j’aurais eu une chance phénoménale ce jour-là… On sort comme tout le monde vers 21h10, on se dirige vers notre scooter garé au coin de la rue, on discute avec mon ami et en me retournant, je remarque Panayotis Pascot, l’un des chroniqueurs de l’émission, qui débarque d’une autre entrée pas loin de notre scooter.

On range nos affaires, la rue s’est rapidement vidée et est déserte. On se dit « allez, on attend 5 minutes voir si l’ami Yann passe par là aussi… ». 5 minutes plus tard, il est 21h15 et on se dit que c’est mort.

Bah en fait, non : voilà Yann Barthès qui sort tranquillou bilou. Je n’en reviens pas et je lui demande poliment une photo depuis le trottoir opposé. J’ai à peine le temps de finir ma question qu’il se dirige directement vers moi en souriant. Très sympa, très abordable, photo, on discute 20 secondes et cela clôt une journée déjà parfaite : je vous invite sur mon Instagram pour le sourire final :).

2 reflexions sur “Assister à Quotidien avec Yann Barthès

  1. valérie

    Hello!! J’ai bien aimé ce petit récit qui me donne déjà une idée de ce qui m’attend le 21 mars à l’enregistrement du quotidien … Un petit conseil pour être bien placé? où vaut-il mieux se placer dans la salle d’attente? merciiiiiiiiiiiiii

    1. Alex Auteur de l'article

      Bonjour Valérie,

      C’est cool que tu puisses aller aussi à l’émission :). J’y retourne aussi en avril pour mes quelques jours de retour en France.

      Pas particulièrement de conseils pour le placement, vaut mieux juste entrer sur le plateau dans les premiers. Les habitués formeront déjà une petite file, tu te mets derrière eux :). Ils placent aussi selon les couleurs que tu portes donc c’est un peu de chance également. Bon divertissement, tu vas bien t’amuser tu verras, le temps passe super vite !

      Alex

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>