Passenger Shaming : le quotidien des PNC

J’ai découvert il y a un peu un compte Instagram quelque peu perturbant et qui prouve que certains passagers sont totalement sans gêne à un niveau qui en devient inquiétant.

Ah, c’est belles années de l’aviation…

Dans le temps où je n’étais pas encore née, voler était un privilège pour les quelques élus qui pouvaient se le permettre financièrement. Probablement un pur plaisir pour les passagers, aussi parce que le service était différent.

Source : Gizmodo.com

Aujourd’hui, Easyjet, Ryanair et tant d’autres permettent à beaucoup de monde de prendre l’avion pour une somme dérisoire, mais il est aussi important de noter le changement de comportement de certains passagers qui ne ressentent aucune gêne.

L’avion reste un lieu public

Je vous en parle aujourd’hui parce que le compte Instagram @PassengerShaming est tout simple écœurant à voir mais reflète la réalité quotidienne des stewards & hôtesses. C’est aussi malheureusement quelque chose que je vis régulièrement lorsque je prends l’avion.

L’avion est un lieu public tout autant qu’une gare ou qu’un centre commercial. Et il est simplement désolant de voir le comportement de certaines personnes en avion.

Mes quelques expériences sympathiques

Ce qui est inquiétant, c’est que beaucoup de photos prises et diffusées sur Passenger Shaming sont le reflet de ce que j’ai vécu à plusieurs reprises. Et je ne suis même pas hôtesse, juste une passagère régulière.

Non, l’accoudoir n’est pas un repose-pieds

Lors de mon dernier vol transatlantique, ma voisine enlève ses chaussures. Passe encore, elle garde ses chaussettes et c’est déjà pas mal. Ce qui me dérange, c’est qu’elle met sans gêne ses pieds sur l’accoudoir du siège devant elle. Ok, en classe éco, ce n’est pas facile de trouver une position confortable, mais a-t-elle pensé une seconde à la personne devant elle ?

Source : Google.com

L’avion n’est pas un salon

Toujours sur ce même vol, je n’ai pas un mais deux voisins de couloir à pieds nus. Et vous l’aurez compris, ça sentait mauvais pendant tout le vol. J’ai un niveau de tolérance élevé, mais franchement, j’ai un problème avec ces personnes qui se croient dans leur salon.

Le B-A-BA d’un comportement public correct

Une autre situation qui m’a marquée : je vole de Los Angeles à Honolulu. Je suis à côté d’un gamin âgé d’une dizaine d’années et sa mère. Tout va bien jusqu’au moment où il se met à roter. Ca le fait rire et ça fait rire sa mère à côté qui ne dit rien.

Source : Google.com

Quelques minutes plus tard, il continue (avec les odeurs qui vont avec). A ce moment, je pense que j’ai lancé le regard le plus meurtrier qu’il soit pour faire comprendre à sa mère que si tu ne te sens pas bien, tu vas aux toilettes (mais vu comment ça les faisait rire, ça allait très bien). Et si tu veux te comporter comme un goujat, tu le fais chez toi, dans ton pays si c’est la coutume, avec tes potes en privé, mais pas en avion. L’étiquette et le savoir vivre s’apprennent des parents.

Plus aucune limite ?

Deux-trois anecdotes parmi tant d’autres… Sièges et rangées poubelle en sortant de l’avion, gens qui se coupent les ongles et plus.

Ce n’est pas un problème de place lié aux configurations de plus en plus denses des avions. C’est un problème de comportement et de savoir-vivre.

On pourrait aussi critiquer le fait qu’on doive aller jusqu’à prendre une photo et la poster sur les réseaux sociaux, plutôt que de discuter avec la personne. C’est effectivement limite, mais parfois les gens ne veulent rien entendre.

Les images sont surtout là pour dénoncer le comportement aberrant de certaines personnes. C’est le résultat de passagers et personnels agaçés, excedés. Je trouve parfois que certaines images ne sont pas si choquantes – par exemple, un passager qui s’allonge sur un rang de 3 sièges vides, tant qu’il n’entrave pas le confort des autres… et garde ses chaussettes ;).

Bref, pensez-en ce que vous voulez… mais grosse pensée aux PNC, aux passagers qui subissent et au personnel qui nettoie l’avion.

Je suis sûre que vous avez une ou deux anecdotes à me raconter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>