Appendicite au Canada ? C’est fait

Je voulais vous faire part de mon expérience particulière et qui m’aura donné une leçon : ne négligez jamais votre assurance voyage !

Car oui, elle peut vous sauver financièrement. Pourquoi je vous en parle aujourd’hui ? Et bien, une fois n’est pas coutume, j’ai eu une belle surprise il y a une dizaine de jours.

Voyage ou PVT, partez TOUJOURS assuré

Après un week-end ensoleillé, je passe un dimanche soir somme toute banal devant la TV. Vers 22h, je commence à me sentir un peu mal, mais rien de méchant. Des maux de ventre bizarres mais qui ne m’alertent pas pour autant.

Je me couche mais je ne me sens pas bien. Pas moyen de dormir, ça s’empire un peu. J’ai une douleur abdominale diffuse de plus en plus forte. Je décide de prendre du paracétamol à 2h du matin étant donné ma somnolence. Il est 5h, je n’ai pas fermé l’oeil et la douleur ne part pas, elle s’empire.

Le numéro magique d’Info Santé

Au Québec, vous pouvez appeler Info Santé au 811 pour une consultation rapide au téléphone, 24h/24 et 7j/j. Je ne connaissais ce service que depuis quelques jours car j’en avais discuté avec quelqu’un. Et bien, on peut dire qu’il m’aura sauvé la vie.

L’infirmière au bout du fil me dit d’aller d’urgence à l’hôpital, étant donné les douleurs qui ne passent pas et qui s’empirent. Je raccroche et je me dis « bof, c’est de l’exagération non ? ». J’appelle ma mère qui me dit d’y aller aussi. Toujours écouter sa mère.

Direction l’hôpital

J’y vais en rechignant. 5 minutes de Uber plus tard, il est 5h30 du matin et me voilà aux urgences, toute seule, avec des douleurs qui deviennent insupportables et une certaine anxiété. J’ai pensé à emmener mon assurance avec moi et qui me sera bien utile pour la suite.

Admise aux urgences, on ne me parle pas de facture ou d’argent pour le moment. Après 1h d’attente avant de voir le médecin, je pleure de douleurs. Les premiers examens arrivent et non, je n’étais pas enceinte (je vous déçois, je sais).

Le début d’une longue journée

Une prise de sang et perfusion plus tard, on m’amène sur ce joli lit. Premier shot de morphine où je me sens complètement à l’ouest, mais je ne sens plus rien. Le médecin revient et me dit qu’il pense que c’est une appendicite. Je commence un peu à flipper… Une échographie et un scanner plus tard, le verdict est sans appel, c’est bien mon appendice qui me cause du tort.

Ne négligez pas votre assurance voyage !

La suite, vous vous en doutez : j’ai été opérée et mes 10 derniers jours ont été relativement difficiles, mais ça va mieux. Mon employeur a été génial, compréhensif et m’a apporté toute l’aide qu’il pouvait.

On a tendance à penser que l’assurance ne sert à rien en temps normal, mais vous serez heureux de l’avoir si vous avez la poisse comme moi. J’ai pris l’assurance Globe PVT pour mon séjour ici, et mes 350€ d’investissement pour l’année m’ont permis de me sauver d’une facture de plus de 5 000$. J’ai eu un superbe suivi de leurs médecins et je les remercie.

Repos forcé et voyage annulé

Mon appendice s’est enflammé à point nommé (humour) puisque, 4 jours avant, ma mère est repartie en France, et c’est 4 jours plus tard que j’avais prévu un week-end en Floride. Vol non modifiable et non remboursable, Delta m’a fait un beau geste commercial en me permettant de reporter mon voyage pendant 1 an.

Quant à Expedia, toujours très satisfaite de leurs services jusqu’ici et cliente régulière, ils n’ont rien voulu savoir alors que l’hôtel Courtyard by Mariott était visiblement prêt à faire un geste, mais ne pouvait modifier la réservation de leur côté. Donc Expedia, c’est fini pour moi. J’ai donc perdu 200€ dans l’histoire, mais je suis en bonne santé et c’est le principal.

Qu’il s’agisse de votre assurance privée comme moi, assurance de cartes bancaires (bien se renseigner dans les closes du contrat auprès de votre banque), partez toujours avec une assurance car oui, ça n’arrive pas qu’aux autres.

MISE A JOUR : j’avais donc contacté Expedia une première fois au téléphone, où l’agent était des plus agaçants et m’a bien envoyée balader. J’ai discuté par la suite sur Twitter avec eux et miracle, ils ont été bien plus compréhensifs et ont cherché à m’aider. C’est agréablement surprise que j’ai reçu un mail quelques jours plus tard me confirmant le remboursement intégral du prix de l’hôtel. Comme quoi, il y a un peu d’humanité dans ce monde where business is business. Et c’est très réconfortant, alors merci à eux pour ce geste. Tout est bien qui finit bien !

2 reflexions sur “Appendicite au Canada ? C’est fait

  1. clarisse

    Moi qui travaille dans l’hotellerie je ne peux que te co seiller d’eviter expedia et tous les sites de ce genre. En cas de probleme, zero negociations possibles alors que via un hotel tu peux toujours discuter…

    1. Alex Auteur de l'article

      Et bien je ne sais pas s’ils ont lu mon article, mais je vais être remboursée intégralement. Je m’en sors finalement très bien dans cette histoire et malgré des négociations plus difficiles avec Expedia qu’avec l’hôtel directement, le service client sur Twitter a été super efficace. De beaux gestes commerciaux et de la compréhension, je n’en attendais pas autant sur des réservations non modifiables ou remboursables. De bonnes nouvelles :).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>