Faire un stage aux Etats-Unis

Obtenir un stage aux Etats-Unis est difficile mais n’est pas impossible. Pour cela, il existe des organismes qui vous aideront à obtenir un visa. Voici mon expérience.

Fin 2011, j’étais à la recherche d’un stage obligatoire à l’étranger ou en France dans le cadre de mes études. Ayant toujours voulu m’expatrier aux Etats-Unis, j’ai tenté ma chance et ai commencé à postuler un peu partout. J’ai donc adapté mon CV et ai obtenu quelques réponses, dont une assez rapidement. J’ai accepté l’offre et c’était donc le début d’une aventure à Miami mais surtout de beaucoup de paperasses !

Stage à Miami

Vouloir un stage outre-Atlantique, ça se mérite vu le nombre de papiers que vous devrez remplir ! Mais pas de panique, vous ne serez pas seul.

Les démarches pour le visa J-1

Après avoir obtenu mon stage, j’ai donc cherché un organisme agréé pouvant me délivrer le formulaire DS-2019 & SEVIS afin d’obtenir mon visa J-1 : il est impossible de les obtenir sans passer par un organisme. J’ai pour ma part choisi Parenthèse Paris. J’ai donc dû passer un entretien téléphonique rapide (de mémoire) après avoir envoyé mon dossier complet, avec l’accord de l’université.

Evidemment, cela a un coût et il faudra prévoir beaucoup d’argent de côté afin de préparer au mieux vos déplacements.

Le rendez-vous à l’ambassade des USA à Paris

Après les nombreuses démarches postales, il faudra également passer par l’ambassade pour avoir un petit entretien avec un agent consulaire. C’est assez impressionnant de s’y rendre et il faut s’attendre à plusieurs heures d’attente. Vous arrivez, vous êtes fouillés comme à l’aéroport, pas de téléphone admis, vous prenez un ticket et vous patientez. Premier entretien pour remettre votre dossier complet et on vous rappelle ensuite une deuxième fois pour le vrai entretien. Soyez honnête et tout se passera bien. Une fois sorti, on se sent libre comme l’air et votre passeport est expédié à votre adresse avec le visa à l’intérieur en moins de 48h.

Parenthèse Paris vous donnera les informations nécessaires pour toutes ces démarches. Après tout cela, une petite coupe de champagne et vous êtes prêt à partir ! N’oubliez pas de vous y prendre bien à l’avance pour éviter les mauvaises surprises, c’est un stress en moins.

Le grand départ pour la Floride

Je suis donc partie fin janvier 2012 prête à faire mon stage de 6 mois sous le soleil de la Floride. Résumer 6 mois de ma vie en un article relève de l’impossible mais j’en retiens quelques grandes lignes : l’arrivée s’est faite calmement et sereinement même si j’ai versé quelques larmes à l’aéroport. J’avais prévu deux nuits d’hôtel en arrivant sur place pour me laisser le temps de me reposer et de trouver un appartement.

stage à miami

Appartement à Miami

Parlons-en… Je pense avoir eu beaucoup de chance. Je cherchais un peu partout (Craigslist surtout) mais je tombais surtout sur des annonces douteuses… Puis je suis allée sur le forum de Couch Surfing où je trouve l’annonce parfaite (d’une Française en plus) : appartement à 3 blocks de mon lieu de travail, dans mon budget et au bord de la baie de Miami. Je prends contact et en quelques jours, j’ai confirmation que je vivrai dans cet appartement.

Je suis tombée sur une personne excellente qui est venue me chercher à l’hôtel pour me faire un tour rapide de l’appartement et rencontrer mes futurs colocataires. C’était déjà un stress en moins !

Les papiers à faire à l’arrivée

Même en ayant franchi le sol américain, il reste quelques paperasses à remplir : il faut s’inscrire à la sécurité sociale américaine et également s’inscrire sur la base SEVIS en ligne. On peut éventuellement ouvrir un compte en banque (chose que je n’ai pas faite) et puis se procurer un numéro de téléphone américain. J’ai réglé ces obstacles dès mon arrivée !

Et le travail sous le soleil ?

J’ai passé 6 mois géniaux, et je recommande à toutes les personnes souhaitant tenter la même aventure de se lancer ! Mon stage s’est bien passé même si l’entreprise était très petite avec très peu d’employés. Mais j’ai consolidé mes quelques connaissances dans mon domaine tout en profitant d’un peu d’autonomie. Le contexte « Miamien » était fantastique, vous vous en doutez bien. J’étais bien entourée et ai pu rencontrer pas mal de monde. Ce fut loin d’être des vacances car je travaillais tout de même 9 heures par jour, même si c’est le minimum aux Etats-Unis. Mais mes dimanches se résumaient en trois mots : repos, soleil et plage.

florida keys

J’en retiens une expérience ultra enrichissante que je n’échangerai pour rien au monde. Et croyez-moi, un stage aux USA ne sera que bénéfique pour votre CV : cela prouve que vous avez la bougeotte, que vous parlez couramment anglais et que vous n’avez pas peur de vous expatrier.

J’ai même trouvé un boulot directement après la fin de mon master et à mon retour des USA donc. Certes, j’avais déjà travaillé pour l’entreprise dans laquelle j’ai été embauchée. Mais ne rejettez pas la possibilité d’aller aux USA pour un job, ce n’est que du bonus et tellement difficile à obtenir qu’on ne peut en être que fier par la suite.

Mon avis sur Parenthèse Paris

L’organisme a été très sérieux et a toujours été disponible lorsque j’avais des questions. Les réponses à mes mails étaient toujours très rapides et je ne me souviens pas avoir attendu plus de 24h. Il faut donner beaucoup d’argent, mais c’est pareil pour tous les organismes. Je n’ai pas eu de problèmes particuliers sur place mais je pense qu’ils feront le nécessaire pour vous aider, vu le sérieux que j’ai connu depuis le début.

Je parlerai sur ce blog plusieurs fois de Miami et de ce qu’il y a à voir dans la ville. Qu’il s’agisse des vacances ou du travail, il fait toujours bon d’être en Floride :).

Alors foncez et je dis bravo d’avance à tous ceux qui feront, comme moi, un stage aux Etats-Unis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>