Carnet de voyage : Tokyo

Absente plus de 2 semaines, j’avais en fait une bonne excuse : j’ai fait un petit aller-retour jusqu’au Pays du Soleil Levant.

De Paris à Ri… Euh, Tokyo !

Je me suis retrouvée au Japon un peu par hasard… Je n’aime pas spécialement en parler en dehors de mes connaissances et entourage, mais je vais sauter le pas. En janvier 2014, j’ai participé à un concours créatif organisé par Air France sur Twitter. Et devinez quoi ? Je l’ai remporté. Le lot ? 2 billets d’avion long-courriers A/R pour n’importe quelle destination, gracieusement offert par la compagnie. J’étais au boulot quand j’ai appris la nouvelle, je devenais dingue et mes supers collègues m’ont applaudie, joli souvenir :)…

J’ai donc choisi le Japon, pays où j’ai déjà eu l’occasion d’aller en 2007 avec mon lycée. J’emmène avec moi l’une des personnes les plus chères à mes yeux, ma mère :). Date choisies et hôtel réservé, nous partons donc fin octobre pour 9 jours de paysages fantastiques et changement de culture.

En route pour le Japon

Nous arrivons à Roissy très en avance pour profiter de chaque minute qui nous attend… On dépose nos bagages, nous sommes heureuses, nous prenons un petit-déjeuner, je profite d’un massage à CDG (surtout pour débloquer mon dos en fait)… Et le moment du décollage arrive déjà !

Vol Paris Tokyo

Qualité VHS pour mon écran

Un peu de retard à cause du traffic aérien, nous partons à 14h20 et arrivons pas très fraîches à l’heure, soit 8h30 du matin le lendemain après un long vol de 12h et un équipage au top (le meilleur service que j’ai eu sur Air France je pense). Seul bémol, la qualité douteuse de mon écran qui ressemblait à une vieille cassette VHS.

Arrivée dans le centre de Tokyo

Passage des douanes en 20 minutes et départ pour le centre de Tokyo depuis l’aéroport de Narita… Si je peux vous donner un conseil et si vous avez le choix, tournez-vous vers l’autre aéroport de Tokyo – Haneda. Bien plus proche ! Nous arrivons sans encombre à Shinjuku, la 2ème gare la plus grande… du MONDE ! (c’est Wikipedia qui le dit)

Alors, comment dire… Elle est si grande que quand vous êtes décalée comme nous l’étions, on se sent bête et perdu. C’était notre cas, malgré mon excellent sens de l’orientation. Il faut savoir qu’il n’y a pas de nom de rues au Japon… Renseignez-vous donc bien en arrivant pour trouver votre hôtel. Après 1 heure à tourner sous la pluie alors que nous étions littéralement à 150m de l’hôtel, nous le trouvons et bonne nouvelle, il est 12h et la chambre est prête !

Accueil fantastique, prix très corrects pour Tokyo, nous avons séjourné au Sunroute Plaza Shinjuku Hotel (suivre la sortie sud de la gare) que je recommande avec plaisir. J’étais très contente de mon choix et il est d’ailleurs excellemment bien noté sur Trip Advisor.


Agrandir le plan

Les ruelles du Golden Gai

Après une grosse sieste de 2h et un réveil difficile en fin d’après-midi, nous mettons enfin le pied dehors pour un petit tour dans Shinjuku, quartier où nous résidons. J’avais repéré un coin au doux nom de Golden Gai : il s’agit en fait de plusieurs allées minuscules qui sont essentiellement composées de bars et/ou restaurants, à environ 15 minutes à pieds de l’hôtel.

Les rues de Shinjuku - Tokyo, Japon

Les rues éclairées de Shinjuku, en chemin

Pas trop de difficultés pour trouver les allées, nous arrivons par un petit parc très joli, qui a encore plus de charme sous la pluie. Mais… petite déception pour les ruelles qui étaient plus que vides, sans vie.

Parc à côté des ruelles du Golden Gai

Quelques « loupiottes » rouges à la japonaise allumées mais c’est tout. On aurait dû effectivement penser au fait qu’on était mercredi et qu’un vide sidéral était prévisible mais j’avoue avoir zapper ce détail.

Golden Gai Tokyo

Nous repérons au passage le bar à chats que j’avais prévu de faire. Après notre petit tour, il est « déjà » 18h et nous nous posons au Burger King (oui bon, la seule fois du voyage mais on avait faim et il était devant nous ;)). On remarque qu’ils vendent le burger noir le plus bizarre du monde, je vous laisse admirer.

Black Burger de Burger King à Toyko Japon

Je ne l’ai pas essayé, mais je vous mets au défi ! Après 19h, nous ressentons la fatigue du voyage et du décalage horaire, et nous décidons de faire une bonne nuit de sommeil pour de beaux rêves, et un prochain article pour la suite très bientôt :).

2 reflexions sur “Carnet de voyage : Tokyo

    1. Alex Auteur de l'article

      Haha tu es le premier à me dire que tu as testé ! Mais j’avais lu effectivement qu’il était pas ouf…

      J’ai également hâte de lire de nouveaux articles sur ton blog ! Autant je reste une voyageuse traditionnelle, autant tu m’épates avec le nombre de destinations que tu as fait :p Moi je ne demande que ça ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>